Pas de commentaire

“Tiny house” ou “micro maison mignonne” : une alternative écologique et à moindre coût à l’immobilier classique?

Vivre petit, comme dans une maison de poupée ou une cabane d’aventurier, c’est le rêve des adeptes des "tiny houses", ces habitations miniatures montées sur roues, personnalisables et écolos. Né dans l’Amérique des grands espaces au lendemain de la crise des subprimes de 2008, le Tiny House Mouvement est aujourd’hui le symbole de la décroissance au quotidien.

Sourced through Scoop.it from: www.arte.tv

"Tiny house" ou "micro maison mignonne" : une alternative écologique et à moindre coût à l’immobilier classique?

Pas de commentaire

Tiny house : ma petite maison sur le parking

Vivre petit, comme dans une maison de poupée ou une cabane d’aventurier, c’est le rêve des adeptes des "tiny houses", ces habitations miniatures montées sur roues, personnalisables et écolos. Né dans l’Amérique des grands espaces au lendemain de la crise des subprimes de 2008, le Tiny House Mouvement est aujourd’hui le symbole de la décroissance au quotidien.

Sourced through Scoop.it from: www.arte.tv

La "tiny house" ou "micro maison mignonne" : une alternative à l’immobilier classique? 

Pas de commentaire

Immobilier : 10 grands changements pour les propriétaires

Dernières étapes de la suppression de la taxe d’habitation, arrêt du Pinel pour les maisons, création d’une prime de transition énergétique… L’année 2020 marque le début d’une phase de réformes pour les propriétaires. Le point sur ce qui va changer.

Sourced through Scoop.it from: www.lesechos.fr

L’année 2020 marque le début d’une phase de réformes pour les propriétaires. Le point sur ce qui va changer.

Pas de commentaire

Réforme Lagleize du droit de l’immobilier : et si vous achetiez une maison sans être propriétaire du terrain ?

 Acheter une maison mais sans être propriétaire du terrain, cette possibilité est désormais offerte par la loi Lagleize. Adoptée fin novembre par l’Assemblée nationale, cette loi portée par le député Modem de la Haute-Garonne, veut redonner du pouvoir d’achat aux classes moyennes.

Sourced through Scoop.it from: france3-regions.francetvinfo.fr

Un 3ème droit de propriété à l’horizon en 2020?

Pas de commentaire

Bien avec travaux : réussir son achat immobilier

Que ce soit pour faire une belle plus-value ou pour l’aménager à votre goût, acheter un bien avec travaux peut être une belle opportunité. Quels sont les avantages de ce type d’achat, comment faire en sorte de ne pas se tromper et à quels coups de pouces avez-vous droit ? Suivez notre guide pour réussir votre achat !

Sourced through Scoop.it from: immobilier.lefigaro.fr

Comment réussir son achat immobilier d’un bien avec travaux…  

Pas de commentaire

Toulouse dit non à l’encadrement des loyers

Après plusieurs mois d’étude et d’auditions, Toulouse Métropole a décidé de ne pas appliquer l’encadrement des loyers pour les logements du territoire. Une décision rendue publique mercredi 18 décembre et justifiée par quatre critères selon elle. Ce choix risque d’animer les débats entre les candidats au Capitole en mars 2020.

Sourced through Scoop.it from: toulouse.latribune.fr

Pas de commentaire

Londres va adapter la forme de ses gratte-ciel pour les cyclistes

En ville, la forme des bâtiments a un gros impact sur le vent au pied des immeubles. La capitale britannique demande aux promoteurs de s’assurer que leurs constructions de plus de 25 mètres ne génèrent pas trop de vent ni pour les cyclistes ni pour les piétons.

La multiplication des gratte-ciel en ville pourrait bien créer de sacrés problèmes aux piétons et aux cyclistes. Ce n’est pas le changement de paysage qui est en cause mais bien les turbulences et autres bourrasques que ces constructions peuvent susciter au sol. Depuis des années, les concepteurs de tours se préoccupent de la résistance au vent de leurs constructions, parfois aussi des courants aériens qui peuvent se créer au sommet lorsqu’il s’agit d’y implanter un héliport. Désormais, il va falloir se préoccuper de ce qui se passe au niveau de la chaussée.

Comme le rapporte la presse britannique, la City de Londres vient en effet de se doter d’une législation sur les bonnes pratiques à suivre lorsque l’on construit un bâtiment de plus de 25 mètres de haut dans le quartier d’affaires. Il s’agit en effet d’effectuer des simulations et des tests pour éviter que les nouvelles constructions ne suscitent trop fortes bourrasques de vents. La question n’a rien d’anecdotique: l’une des tours de la City, souvent moquée pour son allure étrange et affublée par les Londoniens du surnom de «Talkie-Walkie», est accusée de créer un vent capable de renverser les passants dans le pire des cas. À Leeds, ce même phénomène serait à l’origine du retournement d’une camionnette située en pied d’immeubles qui a provoqué le décès d’un passant.

Au-delà de 8 m/s, le vent devient une nuisance
Pour éviter ces accidents, ou même de simples désagréments, les promoteurs devront effectuer des simulations par ordinateur sur les constructions de 25 à 50 mètres de haut et les doubler par des tests en soufflerie pour les tours de plus de 50 mètres. Des valeurs indicatives à ne pas dépasser ont ainsi été fixées: le vent ne devrait pas dépasser 2,5 mètres par seconde dans des secteurs accueillant des terrasses de restaurant et café. Les secteurs piétons et autres rues pavées ne doivent pas être exposés à des vents de plus de 8 m/s. D’après cette réglementation, tous les vents dépassant 8 m/s sont jugés «désagréables», tandis qu’au-delà de 15 m/s, ils peuvent présenter un véritable risque pour les cyclistes et piétons. Ces mesures qui marquent la volonté de la ville de devenir plus agréable pour les circulations douces. Ce sont aussi les premières directives proposées dans le pays pour encadrer le «microclimat du vent».

Sourced through Scoop.it from: immobilier.lefigaro.fr